Rechercher
  • Creteil en Commun

La santé, un concept global pour définir une nouvelle politique locale de prévention

Prévenir l’apparition des maladies ne suffit pas, la prévention doit favoriser un réel bien-être physique et mental comme le souligne l’Organisation Mondiale de la Santé.


Le centre de prévention que nous entendons créer regroupera une équipe pluridisciplinaire qui accueillera groupes et personnes, organisera des campagnes grand public et des concertations avec les Cristoliens. Il développera des liens avec les structures de soins, de prévention et les associations afin de les mettre plus efficacement au service de chacun. Nous nous proposons également de former des habitants pour qu’ils deviennent des personnes relais en santé.


Les actions que nous entendons mener ne concernent pas seulement les domaines habituels de la prévention : alimentation, activité physique, contraception, addictions aux produits. Dans le contexte des nombreux impacts des conditions de vie actuelles sur la santé, la prévention doit évoluer. Nous prendrons en compte les nouvelles problématiques sanitaires.


La pollution de l'air est reconnue comme responsable de 48.000 morts par an en France. Elle est la deuxième cause de décès évitables après le tabac (73.000 décès) et avant l’obésité et l’alcool (41.000 décès). Pour comparaison, les accidents de la route entraînent 3.300 morts par an. La présence de particules fines dans l’air contribue aux maladies cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques et aux cancers. Ces atteintes sont favorisées plus par l’exposition continue à un air de médiocre qualité qu’aux pics de pollution. La pollution atmosphérique est donc bien un enjeu majeur. L’amélioration de la qualité de l’air est au cœur de notre démarche. Notre projet de réduction du trafic automobile, notamment autour des écoles et des crèches, réduira de fait l’émission de particules fines et d’ozone.


Le nombre d’allergies augmente et la pollution atmosphérique nous rend plus sensible. Elle génère aussi du stress chez les plantes qui émettent alors plus de pollens.

La ville peut agir pour réduire cette maladie environnementale, qui touche un tiers d’entre nous. Les rhinites et conjonctivites impactent très fortement le quotidien. Les espaces urbains ne sont pas pensés pour les allergiques au pollen. Quatre arbres sur dix possèdent un fort potentiel allergisant, c’est par exemple le cas du platane. Nous choisirons des végétaux non allergisants dans les espaces verts : tilleuls, érables, poiriers...


Il faut éviter aussi les conséquences de la pollution à l’intérieur des logements. Nous passons 14 heures par jour en moyenne à notre domicile. L’air y est chargé d’émanations des produits d’entretien ou des peintures notamment. Ces émanations provoquent l’irritation des voies respiratoires. Nous proposons de créer des ateliers d’informations générales et de fabrication de produits du quotidien respectueux de la santé.


Les nouveaux objectifs de santé c’est aussi prévenir certains comportements comme l’addiction aux jeux vidéos, la violence ou le suicide. Le suicide est la 1ère cause de mortalité des 25-34 ans et la 2ème cause après les accidents de la circulation chez les 15-24 ans. Les informations ne suffisent pas à changer les comportements. Elles doivent être complétées par l’acquisition de certaines compétences chez les jeunes en particulier. Renforcer la confiance et l’estime de soi, la capacité à décider sans subir d’influence, sont indispensables pour faire les bons choix pour sa santé physique ou mentale.


Nous concevons la prévention comme des réponses concrètes aux problèmes constatés et exprimés par les habitants. Des concertations régulières seront organisées tout au long du mandat pour connaître les demandes et besoins afin d’adapter au mieux les projets. Ils seront réévalués régulièrement par les bénéficiaires et les équipes du centre.


Les actions pourront concerner des thématiques particulières ou encore les modes d’orientation vers les structures ou les équipes les plus adaptées aux situations.

Nous utiliserons les nouveaux outils numériques pour des projets novateurs et en concordance avec les évolutions récentes du système de santé.


La santé est pour nous, écologistes un concept global. Elle est le reflet des liens entre l’homme et son environnement et c’est là le cœur du projet de notre liste, « Pour l’écologie, Créteil en commun ».

0 vue

© 2020 par Créteil Écologie

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement