Rechercher
  • Creteil en Commun

La ville est sale

La ville de Créteil est sale ! C’est ce que nous constatons tous les jours, et c’est ce que nous disent de nombreux Cristoliens et Cristoliennes que nous avons rencontrés sur les marchés ou en porte-à-porte ces dernières semaines.


En certains lieux, situés notamment dans des quartiers peu favorisés et loin des deux centres de la ville, l’église et la mairie, les services de collecte des ordures ménagères effectuent, certes, le ramassage des poubelles, mais leur action ne va guère au-delà.


Déchets de consommation (vieux papiers, carton, canettes, emballages et bouteilles en plastique, mégots, flasques d’alcool, capsules de gaz hilarant…), détritus de chantier, matériaux divers, feuilles et végétaux en décomposition restent pendant des semaines au même endroit, maculant les pelouses, jonchant les terre-pleins et les massifs, encombrant les entrées d’immeubles.


Et pourtant, les Cristoliens attentifs l’ont sûrement remarqué, en cette période qui précède les élections municipales, comme tous les 6 ans, l’état de propreté général de la ville est bien meilleur que d’habitude. Pour inciter Laurent Cathala à maintenir la cadence, sans doute faudrait-il des élections municipales tous les 3 mois.


Partant de ce constat que tout le monde peut établir, nous, candidats et sympathisants de la liste Pour l’écologie, Créteil en commun avons organisé samedi 29 février au matin une séance de ramassage des ordures et déchets sur la voie publique.


Au cours de cette opération, dénommée « Écologistes et concrets, nettoyons Créteil », en 2 groupes de 6 personnes et pendant une heure de déambulation à pied, avec un vélo-remorque et 2 voitures – pour l’évacuation des déchets – nous avons ramassé environ une trentaine de sacs.



Au terme de notre opération, nous faisons le constat que malgré la sur-sollicitation des employés de la voierie et du nettoyage ces dernières semaines, la ville de Créteil reste sale.


La propreté est certes d’abord une responsabilité individuelle, mais la politique de nettoyage et de ramassage des déchets, qui dépend aussi du territoire Grand Paris sud-est Avenir (présidé par Laurent Cathala), est complètement à revoir.

La nature des déchets ramassés nous a aussi interpelés.


En 5 minutes, à deux, nous avons rempli une bouteille de mégots de cigarettes. Un mégot à lui seul pollue 500 litres d’eau et met deux ans à se dégrader. Chaque jour, dans le monde, 137 millions de mégots sont jetés par terre et 40 % d’entre eux finissent dans les océans. Les mégots sont parmi les premiers responsables de la pollution maritime.


Parmi les déchets que nous avons ramassés, prédominaient les emballages plastiques, qui se recyclent peu et mal, que l’on doit brûler en incinérateur, accroissant la pollution de l’air, ou qui se retrouvent également dans les mers et les océans, étouffant la flore et la faune sauvage, détruisant à jamais notre patrimoine naturel universel.


Même La république en marche apparaît sensible à cette situation puisque, à l’assemblée nationale, les députés macronistes ont voté le 9 décembre 2019 la fin des emballages plastiques à usage unique … mais pas avant 2040 ! Comme toujours, dans les partis au pouvoir, au niveau national ou local, l’écologie est érigée en grande priorité … pour demain ou pour après-demain. Ne les attendons pas pour agir, dès maintenant à Créteil et dans nos actions quotidiennes.


La grande quantité de flasques et autres petites bouteilles d’alcool fort jetées dans les massifs ou éparpillées sur les pelouses témoigne d’une importante consommation, chez les jeunes, notamment. Notre système économique libéral est coupable d’inciter les individus à des comportements addictifs (l’alcool est souvent situé près des caisses de supermarché, vendu peu cher, en contenants destinés à l’usage immédiat) et les pouvoirs publics portent une grande part de responsabilité en laissant faire au nom des sacro-saintes lois du marché et pour ne pas déplaire aux grands groupes mondiaux de l’agro-alimentaire.


Ensemble, reprenons le contrôle de nos vies, agissons pour un monde meilleur. Le 15 mars prochain, à Créteil, cela commence avec la liste Pour l’écologie, Créteil en communconduite par David Cousy et Brigitte Laude.

0 vue

© 2020 par Créteil Écologie

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement