Rechercher
  • Creteil en Commun

Repenser la place des animaux dans la ville

La société évolue et de plus en plus de voix s’élèvent pour défendre un meilleur vivre ensemble entre humains et animaux, et ce d’autant plus que près d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie. C’est une dimension de la vie sociale qu’une ville doit prendre en compte en mettant en place une véritable politique locale de la condition animale, dotée de moyens humains et techniques, menée en concertation avec les associations de protection animale.


Un tel engagement comporte de nombreux axes, comme la question des animaux domestiques, dont il faut par exemple faciliter l’admission dans les établissements publics ou recevant des personnes âgées dépendantes. Le contrôle et la répression des mauvais traitements aux animaux sont également du ressort de la commune et il est indispensable de former les agents à ces problématiques bien trop fréquentes.


La question animale est également un sujet qui concerne les activités pédagogiques. Ainsi, il faut refuser les activités de loisir exploitant les animaux (cirques…) dans le cadre des activités périscolaires. Sur un plan général, les activités périscolaires, les centres de loisirs communaux et le conseil municipal des enfants doivent pouvoir être des lieux de connaissance et de valorisation de l’éthique à l’égard des animaux.


La vie économique et les marchés publics de la commune sont aussi des supports de la défense de la condition animale. Il est par exemple possible d’insérer une clause de protection animale dans les marchés de la restauration collective et les contrats avec les prestataires en refusant les produits d’origine animale issus de l’élevage intensif (uniquement du plein air), ou ceux issus d’animaux tués dans un abattoir pratiquant l’abattage sans étourdissement, ou privilégier les produits n’ayant pas d’incidences négatives sur les animaux (produits d’entretien non testés sur les animaux…).

61 vues

© 2020 par Créteil Écologie

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement